30 – PROJECTIONS ACUPUNCTURALES

 

Nous l’avons vu, les méridiens d’acupuncture s’affichent sur la peau, via le pouls, à partir du tissu des organes qui les définissent : ce sont des enchaînements virtuels de points d’acupuncture ayant en commun une même orthogonale, une même ligne porteuse.

 

1/ PROJECTIONS DES HOMÉOPATHIQUES EN HD SUR LA PEAU.

Point projeté

Les points stellaires sont évoqués par les remèdes homéopathiques de haute dilution posés sur la peau.

Le site des points peut être mis en évidence de plusieurs manières.

Projection par survol direct d’un Homéopathique en HD.

Nous trouvons de fortes résonances en regard des points d’acupuncture projetés par ce remède homéopathique en Haute Dilution.

Nous pouvons aussi analyser les angles de résonance du sachet contenant l’Homéo en HD placé perpendiculairement à la peau : il y a résonance chaque fois que le plan du sachet se confond avec un des axes cutanés du point. Ceci permet de vérifier ces points stellaires.

Projection à partir de l’Homéopathique HD posé sur un champ cutané.

Nous posons le médicament sur un champ cutané . Le détecteur Universel sera choisi en fonction de cette substance (A ou B). Le détecteur situera le ou les points symétriques affichés sur la peau.

Projections de remèdes favorables non homéopathiques sur la peau ?

Ils neutralisent certains points acupuncturaux pathologiques.

Projections nocives sur la peau

Les médicaments nocifs ne se projettent pas sur la peau du sujet réfractaire ; ils sont sources d’oscillations généralisées du pouls de manière comparable à une réaction de contact.

 

 

2/ PROJECTION DES TISSUS ORGANIQUES.

Tout tissu posé sur la peau, s’affiche toujours sous trois formes : le méridien d’organe représente la forme la plus classique, la zone de l’organe, le point d’organe auriculaire.

Sous forme de méridiens.

Chaque méridien est une ligne verticale dont les intersections avec de petites lignes horizontales, définissent les points sécants.

Le méridien de chaque tissu organique est mis en évidence par le tissu lui-même selon le mode opératoire simple qui a permis de visualiser ces méridiens en 1981.

Il peut aussi être affiché par le tissu numérisé en émission.

Actualisation

Dernier avatar d’un organe : son Nom propre.

Si nous affichons sur l’écran d’un PC deux choses sans aucun contact entre elles via Paint.: une image du corps entier schématisé d’un côté, le Nom d’un organe, « Cœur » par exemple, de l’autre côté, nous constatons ce qui suit.
Si le Nom de l’Organe est macro-zoomé, le stylo B universel trouve le méridien du cœur avec des renforcements X au niveau de ses 9 points sur le schéma corporel. Si le Nom est micro-zoomé, ces 9 points se manifestent en points creux, dits Nuls aux mêmes endroits.

Que donne le survol du méridien par ce stylo universel B ? Il montre que les méridiens ont une sorte de polarité, un certain sens. On constate, en analysant le méridien affiché, que si le stylo, couché en parallèle au bras, dirige sa pointe vers la main, le pouls bat fort ; si la pointe est orientée vers l’épaule, le pouls est très faible.

On retrouve pour un même méridien, une symétrie topologique à droite et à gauche et un même sens. Cette orientation symétrique des méridiens conduit-elle à évoquer « l’écoulement de l’énergie » de l’acupuncture traditionnelle ? Il s’agit là d’une affirmation des auteurs antiques.

Note : tous les Organes du corps nominés appartiennent au seul groupe B.

Sous forme de zones résonantes.

A côté du méridien, on note l’existence d’une zone résonante cutanée : cette zone est  exactement la surface de projection cutanée de l’organe réel sous-jacent.

Sous forme de point dans l’oreille.

Enfin les tissus d’organes se projettent tous de manière ponctiforme sur l’oreille.

Prenons par exemple l’Organo « poumon ».
Si nous posons « Poumon organe » sur la peau, le détecteur idoine révèle la zone Poumon de la conque inférieure de l’oreille droite ou gauche sous forme ponctiforme.

Actualisons sur le PC où se trouvent côte à côte le Nom « Poumon » et un schéma du pavillon auriculaire : le stylo B retrouve le même point sous forme X ou en halo selon le zoom du mot Poumon.

Avec les tissus d’organe, la somatotopie qui s’est intuitivement imposée au Dr P. Nogier (image du fœtus inversé) s’affiche sous forme de point central (non en halo). Ainsi le Cœur se projette bien sur l’anthélix ; la vessie à l’extrémité antérieure de la racine inférieure de l’anthélix (dans la gouttière). Conformément à ce que montrent les planches du Dr P. Nogier, les organes qui se projettent dans des « zones » ne sont autres que des points en halo.

Notons que les points somatotopiques du « fœtus inversé » sont sans doute incomplets tant les structures tissulaires sont multiples.

 

CONCLUSION

 

Nous abordons les projections des Homéopathiques de Haute Dilution.

Nous nous arrêtons aussi sur les affichages de tissus réels d’organes ou de tissus nominaux. Ils se projettent à la fois sous forme de méridiens sur le corps, de zones de résonance en regard des organes eux-mêmes, de points au niveau des oreilles.