21 – DES FAILLES TELLURIQUES A L’INSOMNIE

 

Des champs naturels, telluriques, favorables, existent. Mais dans le sol se trouvent aussi des prises de terre nocives ; et ces dernières, par leur intensité, leur localisation sont susceptibles de rendre insomniaques certains sujets sensibles.

Il convient d’abord de décrire ce que peuvent être les failles telluriques, de montrer comment le pouls de Nogier permet de les appréhender.

Le principal et périlleux problème revient à définir ce qu’est une faille tellurique. Les géo biologistes les signalent depuis longtemps. Ces géobiologistes usent cependant de pratiques dites radiesthésiques.

Je suis pourtant parvenu à concevoir ces failles telluriques en étudiant les champs scalaires. Ces champs peuvent être étudiés à partir d’instruments simples faciles à construire et que chacun peut réaliser en respectant les schémas. Il s’agit des « trèfles » qui sont à la fois des tores (Droit ou Gauche) et des rubans de Moebius.

 

Chaque trèfle dispose de deux faces identiques.

Champs scalaires naturels.

En utilisant un trèfle et bien sûr le pouls de Nogier, nous pouvons découvrir les failles telluriques. Ces failles séparent des biomasses volumiques, qui représentent un champ scalaire, elles émanent du sol généralement de manière naturelle.
Certaines failles suivent des lignes assez droites, longues de plus de cent kilomètres, et d’une manière générale elles se croisent avec une autre faille.
Beaucoup sont de surface réduite voire ponctiformes, d’autres circulaires.

Sont particulièrement circulaires les champs biologiques ou bio-failles que décrivent les « cercles de sorcière » au milieu des prés (champignons-mousserons). Mais bien des cercles biologiques se manifestent sans champignons ; nombreux sont les cercles faits d’herbe plus verte, plus drue et plus haute que celle qui l’environne ; on en rencontre un certain nombre dans les prés.

 

Failles telluriques de prise de terre et Insomnie.

Etudions les. Pour ce faire, nous utilisons un trèfle Droit ou Gauche. Sa face regarde le sol sur lequel nous nous déplaçons. Et, dès qu’une faille et un trèfle sont en regard, le pouls entre en forte résonance.

De nombreuses failles sont artificielles, d’ordre électrique. Les plus courantes relèvent des prises de terre enfouies à une certaine profondeur. Ces prises sont partout : à la base des pylônes de haute tension, à celle des tours des antennes-relais…Mais les plus fréquents se trouvent dans les bâtiments d’habitation, les immeubles ou les simples maisons mises aux normes.
Ces failles ont une forme particulière, elles sont cruciformes.

Ces failles, émanant des prises de terre, sont nocives. J’ai plusieurs fois été consulté par des malades, des sujets jeunes, souffrant d’insomnie chronique ou prolongée, sans cause particulière. Je suis allé les visiter chez eux. A chaque fois j’ai trouvé un champ tellurique cruciforme, fait de deux orthogonales sécantes. Et l’intersection passait soit sous le lit du patient soit tout près, sur le sol de sa chambre.

Il faut bien concevoir que ces lignes sécantes sont en réalité des plans orthogonaux sécants partant du sol, s’élevant verticalement et traversant tous les étages.

Puisque tous les étages sont impliqués, comment se fait-il que tous les habitants dormant dans ces chambres étagées ne soient pas tous atteints d’insomnie ?

Nous touchons ici au problème des sujets radiosensibles (10/100 de la population) …

Quoi qu’il en soit, la thérapeutique est assez simple. Après avoir repéré sur le sol de la chambre le point de jonction des plans, un dispositif nommé Geodd, vendu sinon dans le commerce, du moins sur le site Geodd.com, est placé sur ce point. Naturellement son emplacement sera focalisé, ajusté avec le pouls de Nogier sur le point d’intersection (marqué au feutre). Dès la nuit suivante le sujet sensible retrouvera le sommeil.

Je dois à la vérité de dire que le nombre de cas d’insomnie résolu par ce dispositif ne dépasse pas une douzaine selon mon expérience. Certes, il y a bien d’autres causes d’insomnie. Mais la spécificité de celle-ci tient en quelques éléments : sujet plus ou moins jeune, sans antécédent de trouble du sommeil, ayant emménagé récemment et ayant perdu celui-ci depuis cet emménagement, avec retour immédiat du sommeil après pose du dispositif, et persistance de ce nouvel état.

 

Autres Champs scalaires ; les Agroglyphes.

Les « crop circles » représentent des masses volumiques non biologiques, associées à des champs scalaires.

Ils évoquent une autre entité captée par les trèfles gauches. Ils émanent de toute la surface du cercle et de son pourtour. Ils sont assez connus ; ce sont souvent des cercles comportant des figures géométriques très complexes en leur sein. Ils apparaissent d’un coup, en une courte nuit d’été, dans les champs de blé et font parfois une centaine de mètres de diamètre.

http://www.crop-circles.eu/pages/auteurs_agroglyphes.php +++

Leur simple observation prolongée provoque un certain malaise chez les personnes radiosensibles. Ces cercles, qui perdurent, sont souvent contournés par les animaux qui paissent au voisinage.

 

Pour conclure.

Insistons sur le fait que le pouls de Nogier est apte, à travers les trèfles, qui sont des tores élémentaires, à déceler les champs scalaires naturels ou bien artificiels et nocifs émanant de la terre ou du sol.